Vous l’avez peut être constaté, à vos dépends ou dans votre intérêt, mais l’impact du nouvel algorithme de Google est aujourd’hui une réalité qui impacts fortement les résultats de recherche.

Google Opossum c’est quoi ?

Derrière le nom de ce marsupial – commun en Australie – se cache l’algorithme du géant Google qui aura eu le plus important impact depuis la sortie de “Google Pigeon” en 2014.

Il n’a pas été officialisé par le géant américain, mais c’est bien la communauté des référenceurs qui a détecté ses différents impacts et qui lui a donné ce nom assez peu flatteur… Pour la petite histoire, cette référence vient de la comparaison entre le comportement “fantôme” de Google et la capacité du vrai Opossum à faire le mort en dégageant une forte odeur lorsqu’il est menacé. Charmant n’est ce pas ?

Les premiers impacts d’Opossum ont été remarqués en septembre 2016 aux États-Unis puis environ un mois après dans le reste du monde. Cet algorithme est le plus important jamais déployé en ce qui concerne le référencement local et nous allons voir en quelques points ce qu’il a engendré.

Le pack local de Google optimisé en fonction de la localisation de l’internaute

Si le terme ne vous dit rien, il y a fort à parier que vous connaissez pourtant le fameux “Pack local Google”. Il s’agit du nom donné aux trois résultats qui apparaissent sur une carte lorsque vous effectuez une recherche locale, c’est à dire une recherche dans laquelle vous indiquez un lieu (exemple : Agence web Montpellier).

Avec Opossum, Google a choisi de clairement appuyer sur cette fonctionnalité en l’intégrant encore plus dans les résultats de recherches. Ainsi depuis la mise à jour, ces résultats prennent en compte de façon beaucoup plus importante la géolocalisation de l’internaute et de l’entreprise via deux facteurs importants : la zone de chalandise des entreprises et l’éloignement de l’internaute par rapport à sa recherche.

Des zones de chalandise beaucoup mieux exploitées

Avant Opossum, lorsqu’un internaute effectuait une recherche locale, les entreprises présentes à la localité précise étaient beaucoup plus avantagées que celles en périphérie.

Par exemple, avant Opossum si vous faisiez la recherche “Électricien Montpellier ”, les électriciens situés dans Montpellier même étaient plus mis en avant que ceux des villes et alentours.

Hors depuis novembre, les experts SEO ont remarqué que Google intégrait de plus en plus le concept de zone de chalandise pour faire également ressortir les résultats présents dans les alentours de la zone ciblée. Ainsi, le moteur de recherche est désormais en mesure de détecter l’aptitude d’une entreprise à se déplacer et ainsi il peut proposer des résultats de recherche plus variés et plus complets.

La prise en compte de la position de l’internaute

Le fait que Google intègre votre position géographique lors d’un résultat de recherche n’est pas nouveau, loin de là ! Cependant avec Opossum, “l’intelligence” de l’algorithme va encore plus loin. En effet, en fonction de la géolocalisation de l’internaute les résultats de recherche sont maintenant susceptibles de changer du tout au tout puisque Google a décidé de désormais calculer la précision attendue par les internautes lorsqu’ils font une recherche.

Claire et Marc effectuent la recherche “magasin hifi lyon”. Claire habite en centre-ville de Lyon, Marc au contraire est à plusieurs centaines de kilomètres et planifie son Week end dans la ville des lumières.

Les résultats de recherche qui s’afficheront pour Claire intègrent le fait que la proximité est un facteur de choix très important, Google aura donc tendance à favoriser en priorité les résultats proches de sa position actuelle, encore plus si elle est depuis un téléphone portable.

Cependant Marc n’a pas cette contrainte et il est logique qu’il soit plus enclin à se déplacer dans n’importe quel arrondissement de Lyon voire même de se rendre en périphérie. Google lui proposera alors un échantillon de magasins situés à divers endroits.

Cette logique de géolocalisation des résultats rejoint toujours l’objectif de Google qui consiste à proposer des résultats de recherche avec une pertinence maximale.

Le tri des adresses postales uniques

Autre grande nouveauté de l’algorithme d’Opossum, c’est le parti pris de Google concernant les adresses postales. En effet, désormais le moteur de recherche filtre automatiquement les résultats ayant la même adresse pour ne les afficher qu’une ou deux fois grand maximum dans les résultats Google Maps.

Là où le moteur de recherche voit une façon d’offrir un choix plus varié aux internautes, on peut aussi y voir le début d’un sacré casse-tête pour les professions libérales comme les avocats ou les professionnels de santé qui sont très souvent réunis sous une adresse unique…

Ils seront ainsi nombreux à devoir se pencher sur la question pour élaborer une vraie stratégie de référencement naturel.

Un algorithme indépendant entre la carte et la map

Dernière nouveauté enfin et pas le moindre pour les experts en référencement naturel, avec Opossum Google semble avoir pris la décision de vraiment séparer l’algorithme des résultats Google Maps et des résultats naturels. L’occasion d’avoir toujours plus de diversité dans les résultats mais également l’occasion de trouver de nouvelles pistes de travail pour optimiser le référencement naturel des sites comme nous le faisons déjà avec les sites mobiles par exemple.

Bonus : des résultats qui changent (enfin) en fonction de l’ordre des mots clefs

Sans trop s’attarder sur cette “nouveauté ” assez inattendue, Opossum semble aussi avoir rajouté une petite dose d’aléas en offrant des résultats de recherche sensiblement différents en fonction des combinaisons des différents mots clefs locaux. Un petit exemple ci-dessous qui met en avant les résultats de la requête “avocat montpellier immobilier” à gauche et “avocat immobilier montpellier” à droite.

Comment garder un bon référencement face à Google Opossum ?

Étant donné le caractère non officiel de cet algorithme, la première chose à faire est de continuer l’analyse de l’impact d’Opossum sur les différentes requêtes, chose que Keole réalise quotidiennement dans le cadre du suivi SEO des sites de nos clients.

La seconde action est logiquement de renforcer les stratégies de référencement local des différents sites.

Pour cela, nous réalisons de plus en plus d’opérations sur site adaptées aux mots clefs les plus pertinents.

Un article rédigé pour vous par Pierre

Chef de projet, référenceur & gestionnaire de campagne. « Diplômé d’un master webmarketing, il s’occupe de faciliter la visibilité de votre entreprise sur le web et pilote les projets de site internet. Ayatollah du référencement, il est quotidiennement nourri à la data et à la gestion de campagnes en ligne. » Spécialités : marketing | SEO | blagues gênantes | musique ésotérique. Il aime : aller chez Mac Do et faire croire qu’il prend une salade | refaire le monde à 4h du matin autour d’un lait de chèvre | parler de délires marketing qui intéressent personne. Il aime pas : se coucher tôt et se lever tard | les gens en retard | les BMW.