Voici quelques semaines, l’un de nos clients nous a demandé d’intégrer dans son site internet et sur son hébergement les préconisations reçues d’un référenceur. Ayant quelques connaissances en matière de référencement, avant d’effectuer aveuglément le travail, j’ai regardé de plus près ce qui m’était demandé. Voici donc l’analyse de ce cas… Qui malheureusement ne doit pas être isolé.

Et là, c’est le drame. Il s’avère que les soit disantes préconisations n’apporteront rien à notre client, voire pire, seront un frein au bon référencement de son site internet. Décryptage…

La prestation référencement

C’est un forfait qui est proposé, son coût est de 75 € HT. A ce prix là, le prestataire vous promet :

  • Une soumission “manuelle” dans 10 moteurs de recherche.
  • La création d’un fichier sitemaps. Oui, mais… Nous verrons plus bas pourquoi.
  • L’optimisation des balises métatags. Cela pourrait être LA blague, si vous ne risquiez pas de tant y perdre.
  • Une liste d’arguments commerciaux tous plus fumeux les uns que les autres. Avec entre autres :
    • référencement illimité… Et oui, magie ce prestataire n’ira pas effacer votre site des moteurs de recherche dans quelques mois,
    • paiement unique : vous ne payez votre forfait qu’une fois. Ça tombe bien, vous n’avez pas souscrit à un abonnement,
    • délais rapide – moins de 24h… Il ne manquerait plus qu’une opération automatique soit longue

La soumission

Adepte du bondage qui est arrivé sur ce billet en ayant tapé “soumission” dans ton moteur de recherche préféré, passe ton chemin, ce billet, bien que correctement référencé ne te concerne pas. Heu, je m’égare…

Votre site est donc automatiquement soumis à 10 moteurs de recherche. Lorsque l’on sait que Google représente 94 % des recherches en France et qu’avec Bing, Yahoo, Ask et Orange cela représente plus de 99%, on se demande à quoi les 5 autres soumissions peuvent servir.

Sur le principe même de la soumission deux cas se présentent :

  • soit votre site est nouveau, il n’a jamais existé. Dans ce cas, la personne s’étant occupée de la création faisant bien son travail, elle l’aura soumis aux principaux moteurs de recherche. Voire mieux aura utilisé des outils tels que Google Webmaster Tools et Bing Webmaster Tools.
  • Soit votre site existe, il est dans ce cas déjà présent dans les moteurs de recherche. Auquel cas cette prestation est totalement inutile.
bingwebmasterguidelines téléchargement

La création d’un fichier sitemaps

Ce fichier facilite l’indexation de votre site internet par les moteurs de recherche puisqu’il contient la liste de l’ensemble des pages que sous souhaitez indexer. Un indice est utilisé pour pondérer le poids de votre page, plus il est élevé plus le moteur devra considérer la page comme importante. Dernière information contenue : la fréquence de mise à jour de la page. Soit.

La première question que l’on peut se poser c’est : “ mais diable, comment une tâche automatique va t’elle savoir quelle page est importante pour moi sur mon site ? Et quelle est sa fréquence de mise à jour ? “. Elle ne le peut pas, question suivante.

Secondo, et c’est là toute la beauté de l’arnaque : le sitemaps fourni par le prestataire est statique, figé, coulé dans le bronze. Que va-t-il se passer si vous ajoutez une page à votre site internet ? Si vous l’enrichissez de nouveaux contenus ? Si vous décidez de supprimer une page ? Si de nouveaux articles viennent enrichir une rubrique d’actualités  ? Rien, il ne se passera absolument rien.

Votre sitemaps sera au mieux incomplet, au pire faux. Dans ce deuxième cas, gardez à l’esprit que Google n’aime pas qu’on lui mente, un sitemaps envoyant sur de mauvaises adresses sera considéré comme peu fiable, votre référencement risque au final d’en pâtir.

Google SitemapsLa solution

Opter pour un système de sitemaps dynamique qui rajoutera automatiquement les nouvelles pages et supprimera celles qui disparaissent.

Pour se faire, plusieurs  outils existent, une petite recherche dans Google vous donnera toutes les clés. Vous pouvez également nous contacter pour que nous effectuions cela pour vous.

Les balises métatags

Nous sommes ici au cœur de l’arnaque, les conseils dispensés par le prestataire sont tout simplement abracadabrantesques.

Balise Title

Elle est utilisée pour donner un titre à une page, pour le moteur de recherche il indique le sujet de la page, il est extrêmement important que le titre de chaque page soit clair, concis et surtout : unique.

Or, le forfait de référencement dont nous parlons ici conseille ne vous donner qu’un seul titre ! La belle jambe si vous avez un site de 10 pages… Risque supplémentaire, vous risquez de mettre le même titre sur toutes les pages de votre site internet (c’est ce que notre client nous a demandé). En donnant le même sujet à chacune des pages de votre site internet, vous limitez les chances d’acquérir de nouveaux visiteurs.

Balise Description

De la même façon que pour le titre une description vous est envoyée à insérer sur votre site et ce, pour une seule page. Les risques sont donc identiques.

Avec en cadeau : une description trop longue. Celle qui m’a été fournis comporte 65 caractères de trop. Autant de mots qui ne seront ni lus par les moteurs de recherche, ni affichés dans les résultats de recherche.

Un titre et une description adapté au contenu

Avoir un titre et une description adapté au contenu de chaque page est essentiel pour être bien référencé.

.

Balise Keywords

Enfin, cerise sur le gâteau une liste de mots clés vous est envoyée afin de l’insérer dans le code source de votre page. Ici aussi, une seule liste, pour tout un site. Si tant est que ces mots clés aient un intérêt, il faudrait qu’ils soient eux aussi adaptés au contenu de la page dans laquelle ils se trouvent.

Mais pas de panique, les keywords sont de toutes façons inutiles au référencement, et ce depuis plusieurs années. Enfin, inutile pas tout à fait, ils peuvent aussi servir à faire plaisir à un client persuadé du bien fondé de leur utilité. Pour ce qui est de leur lecture et interprétation par les moteurs de recherche, c’est du passé. Après leur âge d’or durant lequel nous en avons tous usé et abusé, est venu le temps de la raison. Aujourd’hui (enfin depuis 2006 année où Google a déclaré exclure cette balise de ses critères de positionnement), les moteurs analysent les mots contenus dans la page afin de définir lesquels sont important et méritent d’être référencé.

Pour cela le moteur regarde :

  • la densité d’un mot ou d’une expression (nombre de fois ou il est répété), par exemple « référencement » est présent 12 fois dans ce billet
  • son placement : est-ce un titre ? Un lien ? Est il placé au début du texte ? … Ici « référencement » est placé en titre principal, en tire secondaire et dans les textes alternatifs des images
  • Son champs lexical : est il en adéquation avec le titre de la page.

Nous sommes loin, très loin d’une simple liste de mots clés.

Fuyez, fuyez braves gens !

Le service qui est proposé est automatique et suranné, en plus de vous faire perdre votre temps à saisir les informations : c’est une arnaque. Dans le meilleur des cas il n’aura aucune sorte d’incidence sur votre référencement, dans le pire des cas son effet pourra s’avérer désastreux.

Dans le référencement, comme pour le reste, méfiez-vous des offres trop alléchantes. Si le prix des prestations proposées par des agences sérieuses vous semblent élevé, c’est tout simplement car bien référencer prend du temps. C’est un travail qui demande d’une part de la réflexion, une capacité de rédaction et de synthèse, et d’autre part un certain bagage technique. Enfin, le référencement est une science qui n’est ni exacte, ni figée. Nous vivons tous sous le joug des évolutions des algorithmes utilisés par les moteurs de recherche, et ceux-ci changent souvent.

Ce qui est vrai aujourd’hui, ne le sera peut être pas demain (comme les keywords ou le pagerank), un référenceur doit donc adapter ses actions au contexte.

.

Un article rédigé pour vous par Alex

Gérant & Directeur technique. "Spécialisé dans les métiers du web depuis plus de seize ans, il a créé l'agence web Keole en 2012. Architecte, Il analyse, synthétise et conceptualise les différents projets de l'agence depuis sa tour de contre-ordre." Spécialités : Touche à tout écervelé. Il aime : voir le verre à moitié plein | les cataclysmes, les volcans et les dinosaures | l'absurde | l'abîme. Il n'aime pas : ceux qui voient le verre à moitié vide | le repli sur soi | Dieu, s'il existait. Son idole : Laszlo Carreidas